img

Google Analytics est illégal ? Quelles conséquences pour le SEO ? – RANKWELL

05/07/2022

par l'Équipe Rankwell

Bouleversement dans le monde du SEO : Google Analytics est illégal ? 

Depuis quelque temps déjà, il était possible de sentir le vent tourner… Google, le Titan du web, voit son champ d’action non pas arrêté, mais fortement restreint sur le plan juridique sur les territoires de l’Union Européenne. Face à cette bataille, Google Analytics, géant au pied d’argile, semble avoir perdu, non pas la guerre, mais un affrontement avec la justice Italienne, Française et Autrichienne. 

Effectivement, à travers les différentes instances juridiques respectives de ces États membres de l’Union précités, les autorités de ces États qui ont la charge de réguler le transfert des données à caractères personnelles et de protéger le justiciable de tout abus, se sont dressées contre la firme californienne. 

Une tendance Européenne de protéger les données à caractère personnelles 

L’Autriche, puis la France, c’est maintenant en Italie que Google Analytics se voit fermement contraint, voire restreint dans son activité. Bien que ce système d’analyse et de suivi des données soit utilisé par l’immense majorité des administrateurs web, la Cour de Protection des données personnelles italienne a rendu une décision qui s’aligne sur celles de ses homologues françaises et autrichiennes : La collecte de données par Google Analytics, puisqu’elles sont renvoyées dans les serveurs en Californie est désormais illégale. 

Cette décision rendue le 23 juin dernier est un coup supplémentaire asséné au puissant groupe américain qui jusqu’à lors collectait des milliards de données provenant de sites web hébergés en Union Européenne. 

Suite à plusieurs plaintes, la juridiction italienne a entamé des investigations, en totale coordination avec les cours françaises et autrichiennes, pour mettre à jour la réalité de l’exploitation des données par la firme américaine et établie si cette dernière était conforme ou non avec le règlement en vigueur, au sein de l’Union Européenne concernant la protection des données. La plainte a précisément été faite contre une entreprise italienne qui usait de Google Analytics pour collecter ces données. La réponse de la Cour ? L’entreprise italienne a une totale interdiction d’utiliser Google Analytics durant 90 jours, le temps de modifier son système de collecte de données pour se conformer aux règles RGPD… Cette décision inter-européenne aujourd’hui n’est pas sans conséquences pour Google Analytics et le monde du SEO en règle générale… 

Notons par ailleurs que depuis la décision Privacy Shield édictée par la Cour de Justice de l’Union Européenne, il n’y a plus de décision menant vers une entente pour le transfert des données personnelles entre l’Union et les États-Unis, même en cas de signature d’un éventuel accord d’ordre politique. Cela signifie qu’à part, à travers une réponse purement juridique, la place de Google Analytics en Europe n’est pas pérenne. Cela signifie qu’en somme, pour opérer un transfert de données vers les États-Unis, les entreprises ou utilisateurs de Google Analytics doivent se contraindre aux réglementations strictes imposées par l’Union : les garanties supplémentaires. Celles-ci évaluent les risques, chiffrent chaque répercussion et sont d’une exigence particulière. Aujourd’hui, les instances européennes n’estiment pas que Google soit conforme à ces exigences et ne peut légalement proposer son service Google Analytics au sein des États membres de l’Union. 

Un immense changement pour le SEO ?

Aujourd’hui, Google n’est pas absent de notre environnement digital européen. Bien trop indispensable, il serait étonnant que l’Union Européenne décide, unilatéralement, de rendre totalement illégal l’utilisation des services proposés par le géant californien. Notons également que les décisions juridictionnelles menant à une restriction de la marge de manœuvre de Google Analytics n’ont émané que de Cour dites “nationales” et non pas d’une juridiction communautaire. Cependant, ces juridictions ont un poids certain pour les Cours de Justices européennes et peuvent avoir un pouvoir d’influence non négligeable. Il ne faut pas penser que ces réactions juridiques vont s’arrêter là. 

Allant progressivement vers une régulation stricte du traitement des données à caractère personnelles d’Union Européenne vers les États-Unis, quels seraient les changements possibles en matière de SEO ?

Les conséquences pour le SEO, mais aussi pour le SEA en seraient immenses avec une impossibilité de suivre, collecter et tracker des données essentielles pour le bon déroulement de stratégies complètes. Cependant, quand bien même une Cour de justice interdit tout simplement l’utilisation de Google Analytics, comme c’est le cas en France depuis la décision du 10 février 2022 de la CNIL, nous ne voyons pas disparaître l’outil pour autant… Il est raisonnable de penser qu’à l’avenir l’utilisation de Google Analytics pourrait être restreinte, devant se conformer à une liste interminable de procédures, règlements et conditions poussant directement Google à créer un outil “Google Analytics Europe” dont le mode de fonctionnement serait aligné sur les règlements européens.  Il serait également possible d’imaginer, qu’un jour, une instance Européenne spécialisée dans l’analyse des données voit le jour et devienne majoritaire pour les acteurs européens. Or cela viendrait à imaginer un système où les acteurs du web, les experts SEO ne traitent plus avec un outil proposé par un acteur économique privé, mais bien avec une instance publique. Ce changement, qui paraît moins probable, changerait en profondeur les tenants et aboutissants du métier. En somme, ces prédictions ne prennent pas en compte l’éventualité d’une fin pure et simple de Google Analytics en Union Européenne. 

Voyons plutôt ces décisions de justice comme des attaques, des interpellations à l’encontre de Google pour que celui-ci régule son système plutôt que comme des menaces sérieuses et profondes… 

Source : https://www.usine-digitale.fr/editorial/a-son-tour-l-italie-declare-illegale-l-utilisation-de-google-analytics.N2020092 

https://www.latribune.fr/technos-medias/internet/seisme-dans-la-presse-42-medias-attaques-aupres-de-la-cnil-pour-utilisation-illegale-de-google-analytics-923423.html?utm_campaign=Tech%20%26%20M%C3%A9dias&utm_medium=email&utm_source=Mailjet#xtor=EPR-2-[tech-medias]-20220628

Autres articles

Contactez-nous pour un Pré-Audit

Je fais la demande