img

Google développe ses fonctionnalités grâce à l’Intelligence Artificielle

29/04/2022

par l'Équipe Rankwell

Grâce à l’Intelligence artificielle et à l’imagerie satellite, Google met directement à jour les informations des entreprises et commerces grâce à Google Maps. 

Fidèle à son objectif final de devenir un outil globalisé, le moteur de recherches a annoncé qu’il allait utiliser l’intelligence artificielle (IA) et un modèle d’apprentissage machine (machine learning – ML) pour mettre automatiquement à jour les heures d’ouverture des commerces et les informations routières du monde en temps réel. Cette nouvelle mise à jour s’ajoute à une autre proposée par le géant américain, depuis maintenant 2 ans et demi : Google Analytics 4

L’objectif de ces initiatives est de fournir aux utilisateurs des informations toujours plus actualisées sur les changements de leur environnement local, lors de leurs recherches. À terme, les outils tels que Google My Business seront complétés et mis à jour automatiquement, sans devoir saisir les horaires manuellement.

Comment utiliser l’Intelligence Artificielle pour obtenir des informations plus précises ? 

L’Intelligence Artificielle connaît depuis les années 2010 un développement significatif, grâce à l’amélioration de la puissance de calcul des machines. Cette progression technique induit, précisément, le développement de l’apprentissage automatique, élément essentiel pour tout système d’Intelligence Artificielle. 

« D’après mon expérience, j’ai constaté que les algorithmes d’apprentissage automatique ne sont plus des goulots d’étranglement. Certes, ils sont loin d’être parfaits et il reste beaucoup de travail à faire, mais ce travail se fait à une vitesse vertigineuse« , a déclaré Edo Liberty, ancien chef du laboratoire d’IA d’Amazon et actuel PDG de Pinecone, une base de données vectorielle pour la recherche de similitudes, dans un entretien accordé le 22 février au Search Engine Journal.

Correspondant à l’essor du big data, ces avancées permettent à l’IA de progresser à une vitesse incroyable.

Google utilise l’Intelligence Artificielle pour mettre à jour les heures d’ouverture

La pandémie de Covid-19 a irréversiblement bouleversé le mode de fonctionnement de nombreuses entreprises, notamment les heures d’ouverture des détaillants et des restaurants. Pour faire face à ces changements et améliorer l’expérience des internautes sur son moteur de recherche, Google a développé un modèle d’apprentissage automatique qui identifie, à force d’expérience, si les heures d’ouverture des commerces indiquées sur Google correspondent à la réalité. 

Une fois les heures incorrectes identifiées, Google met instantanément à jour le profil commercial de l’entreprise avec des prédictions générées par l’IA.

Pour parfaire l’expérience des utilisateurs, Google utilise également les images Street View de la façade du magasin pour identifier les panneaux indiquant les heures d’ouverture, tout en faisant appel à des guides locaux et à des propriétaires de commerces pour vérifier les prévisions. Google prévoit que cette technologie l’aidera à actualiser les horaires de plus de 20 millions d’entreprises dans le monde au cours des six prochains mois.

Cet outil représente un service immense pour les commerçants et entreprises en termes plus global car, sans fournir un effort, ces derniers verront leurs informations d’ouverture actualisées en temps réel, ce qui aura pour effet de grandement faciliter la venue de leurs clients. 

Le Machine Learning met à jour l’état des routes dans le monde réel

Google a par ailleurs, annoncé qu’il expérimentait d’autres façons d’utiliser les images pour l’IA et le ML. Aux États-Unis, ce dernier propose un projet pilote d’imagerie tierce qui fournira les informations les plus récentes sur les limitations de vitesse, par exemple.

L’objectif présenté de cette technologie est d’améliorer la sécurité des conducteurs et d’ajouter des détails qui peuvent rendre la conduite plus efficace. Google espère pouvoir ajouter à terme des informations sur les nids de poule, les zones scolaires et les travaux : en  somme, offrir à ses utilisateurs un service plus que fidèle à leur environnement. 

Google Street View, un outil controversé 

Il n’est pas étonnant que des territoires peu urbanisés, comme dans certaines régions du continent Africain ou d’autres endroits tels que l’Arabie Saoudite, la Corée du Nord ou plus généralement les territoires en conflit avec les États-Unis comme la Chine, soient non capturés par les voitures de Google Street View. Cependant, c’est avec stupéfaction que l’on s’aperçoit que l’Allemagne et l’Autriche sont aussi aux abonnés absents de ce programme ! Pourquoi certains pays européens ont-ils alors décidé de restreindre ce service de Google ? 

Depuis plus d’une décennie, personne n’est sans savoir que les données personnelles représentent une véritable manne économique incontournable pour l’industrie digitale et sont essentielles à la formation de nombreux systèmes d’intelligence artificielle, comme celui dont nous parlons aujourd’hui précisément. Bien que l’immense majorité de la population mondiale ait accepté cette situation, à savoir donner accès à un certain nombre de données personnelles pour se voir offrir un service digital toujours plus optimisé, la mémoire collective allemande et autrichienne s’y est opposée. 

Pour comprendre pourquoi les Allemands et les Autrichiens sont si préoccupés par la protection de leur vie privée sur internet, il faut opérer un petit retour en arrière… et faire un peu d’Histoire. 

N’oublions pas que ces territoires spécifiques ont durement expérimenté, au début du XXᵉ siècle, le pire exemple de l’Histoire de l’utilisation massive des données à caractère personnelles par une instance étatique. Aujourd’hui, la plupart des Allemands et des Autrichiens utilisent Facebook et Google. Mais ils ont une grande méfiance à leur égard. Selon certains historiens, cela peut être dû à une collision à la première personne avec des organisations de surveillance des masses, qui, comme Facebook et Google, ont dûment collecté les données personnelles de millions de personnes. Ce traumatisme civilisationnel a inscrit, de manière durable, une réticence naturelle chez les Allemands ou les Autrichiens à partager facilement leurs données personnelles. Cette opinion générale se concrétise depuis les années 1970 dans ces deux pays, a conduit à l’adoption de la première loi au monde sur la protection des données personnelles en Allemagne. Plus tard, d’autres dispositions législatives ont été adoptées, notamment avec l’arrivée d’internet dans le quotidien de tous et toutes. La situation juridique en Autriche est similaire. En 2010, Vienne a complètement interdit à Google Street View de faire des photos sur les rues autrichiennes. Un an plus tard, l’interdiction a été levée, mais les conditions restent assez strictes.

À partir de 2018, Google Street View est de plus en plus courant dans les deux pays germanophones. Les grandes villes comme Vienne et Berlin sont relativement bien cartographiées. Leur population et leurs touristes apprécient la commodité du service. Des villes comme Münster, Linz, Zwickau, Magdebourg et bien d’autres, cependant, restent une terra incognita sur la carte de Google où les pouvoirs locaux – ayant un pouvoir décisionnel conséquent –  ont décidé d’interdire toute cartographie de leur territoire en vertu du respect de la vie privée. 

Conscient de ces réticences, Google met l’accent sur la confidentialité 

Ce projet pilote est conçu en mettant l’accent sur la confidentialité, comme tous les projets entrepris par le géant américain, car la protection des données à caractère personnel est toujours au centre des préoccupations. Dans notre cas concret, Google s’engage à ce que les images de référence proviendront uniquement de routes publiques, conformément aux dispositions législatives relatives à la protection de la vie privée. Les partenaires seront également tenus de brouiller les informations d’identification, notamment les visages et les plaques d’immatriculation, afin de respecter ce principe juridique. 

Cette mise à jour très attendue des services de Google est pensée pour améliorer et faciliter le quotidien des utilisateurs, toujours désireux d’accéder aux outils les plus optimisés possibles. En ce sens, toutes les mises à jour de Google, que ce soit en termes de ses outils, mais aussi de son mode de fonctionnement, tendent à optimiser et favoriser l’expérience des utilisateurs. À titre d’exemple, nous retrouvons cela à travers l’apparition des critères E.A.T qui sont centraux dans cette thématique.

Sources : https://www.searchenginejournal.com/google-using-ai-to-automatically-update-some-business-information/445480/#close

https://designmag.fr/actualite/google-street-view-pourquoi-lallemagne-et-lautriche-ont-elles-decide-de-restreindre-le-service.html

Autres articles

Contactez-nous pour un Pré-Audit

Je fais la demande