img

Stratégies SEO & initiation aux pénalités de Google

14/04/2020

par l'Équipe Rankwell

Lorsque l’on parle de référencement de sites web, des stratégies SEO sont implémentées afin de faire remonter la position de son site dans les SERPs. Certaines techniques sont moins éthiques que d’autres aux yeux de Google, c’est pourquoi le moteur de recherche a mis en place des règles de bonnes pratiques afin de référencer les sites web de façon la plus naturelle possible. Et pour faire respecter ces règles, le Googlebot n’hésite pas à sanctionner les sites qui ne respectent pas les bonnes pratiques qu’il a édicté. 

Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur les sanctions appliquées par le célèbre moteur de recherche !

 

Les différents types de sanctions selon Google

On reconnaît un site pénalisé par Google, et peu importe le type de sanction, parce qu’il subit une baisse soudaine et brutale de trafic organique et de positionnement. Il est donc très important de prendre l’habitude de surveiller son taux de trafic pour être à l’affût du moindre détail anormal et de pouvoir agir rapidement en conséquence.

Les pénalités manuelles

Une pénalité manuelle, ou action manuelle, est appliquée par des membres de l’équipe Google Quality Search Team. Ces derniers ont pour rôle de vérifier que les résultats de recherche en réponse à une requête soient pertinents pour les internautes.
Le contenu, l’aspect technique ainsi que les backlinks d’un site web sont analysés minutieusement par l’équipe Google Quality Search Team. Si les membres qui la compose découvrent un site qui ne respecte pas les règles de bonnes pratiques édictées par Google, ils le sanctionnent.
Lorsque vous subissez une pénalité manuelle, vous recevez dans votre Search Console un message vous alertant d’un “délit”. Dans ce message vous pourrez trouver les informations nécessaires à la compréhension du motif de la sanction. Vous pourrez à la suite faire une demande de réexamen à Google via ce message une fois que vous aurez corrigé le problème.

Les pénalités algorithmiques selon les filtres

Ce type de pénalité est appliqué de manière automatique par le biais de filtres et est bien plus difficile à déceler qu’une pénalité manuelle. En effet, aucun message n’est envoyé pour ce type de sanction.

Le filtre Panda

Le filtre Panda, lancé en 2011 et intégré dans l’algorithme de Google, pénalise les sites qui utilisent un contenu de faible qualité comme le contenu pauvre en quantité, le contenu dupliqué ou encore le content spinning.

Le filtre Penguin

Ce filtre, créé en 2012 et qui doit être déclenché par les équipes de Google, repère et sanctionne les sites qui abusent des liens artificiels via des campagnes de netlinking comme les échanges de liens, l’abus de liens achetés ou bien des ancres sur-optimisées.

Le filtre Phantom

Phantom, lancé en 2015 et que l’on appelle également “Quality Update”, repère le contenu de faible qualité. Il se différencie du filtre Panda parce que ce n’est pas un filtre officiel. Pour mieux illustrer, le lancement de Panda a été communiqué par Google mais ce n’est pas le cas pour “Quality Update” puisque ce dernier n’est pas un filtre officiel, ce qui explique son autre nom “Phantom”.

Le filtre Colibri

Google Colibri, qu’on appelle aussi Google Hummingbird, est un filtre algorithmique qui cible les requêtes à rallonge avec plusieurs mots-clés. Ce filtre a pour objectif d’interpréter au mieux possible les demandes des utilisateurs et de leur offrir par conséquent des résultats pertinents.

Le filtre Mobileggedon

Google Mobilegeddon est un filtre algorithmique qui s’adresse aux téléphones mobiles. Il permet de mettre en avant les sites “mobile-friendly” en leur offrant un bon référencement.

Le filtre RankBrain

RankBrain est un algorithme de Google basé sur l’apprentissage automatique, utilisé par le moteur de recherche depuis octobre 2015. Il a pour but d’aider Google en traitant les résultats de la recherche de l’utilisateur et également de leur fournir des résultats de recherche toujours plus pertinents.

Ne pas confondre sanction et déclassement !

Si votre trafic a chuté sur les dernier jours, votre site web est peut être simplement déclassé c’est-à-dire qu’il a perdu des positions dans les résultats du moteur de recherche et donc ce n’est pas forcément dû à une pénalité de Google.
Votre site web peut en effet ne pas être optimisé selon les critères de Google, par exemple les pages intéressantes de votre site sont peut être non indexées et donc pas forcément explorées par le Googlebot ou alors vos concurrents ont mis en place une stratégie SEO plus efficace que la vôtre !

Comment éviter les pénalités de Google ?

C’est plutôt simple mais, dans un premier temps, le meilleur conseil que l’on peut vous donner c’est de suivre les règles de bonnes pratiques de Google et de vous adapter à ses guidelines.
Nous pouvons également vous conseiller dans la mise en place de stratégies SEO dans le respect de ces règles. Ou encore vous aider si vous avez subit des pénalités Google. N’hésitez pas à nous contacter !

L’équipe Rankwell

Autres articles

Contactez-nous pour un Pré-Audit

Je fais la demande